Les créateurs et les interprètes

Jean-Pierre Siméon poète

Poète, romancier, dramaturge, critique, Jean-Pierre Siméon est né en 1950 à Paris.
Auteur de recueils de poésie, de romans, de livres pour la jeunesse, et de pièces de théâtre.
Il a fondé avec Christian Schiaretti le festival Les Langagières à la Comédie de Reims, et est
désormais poète associé au TNP de Villeurbanne. Il enseigne parallèlement à l’ENSATT de Lyon.
Il a créé en 1986 La Semaine de la poésie à Clermont-Ferrand.
Il a été membre de la commission poésie du CNL et a collaboré comme critique littéraire et
dramatique à l’Humanité.
Il a été conseiller à la Mission pour l’Art et la Culture du Ministère de l’éducation nationale.
Il participe aux comités de rédaction de plusieurs revues et dirige avec Jean-Marie Barnaud la
collection «Grands Fonds» à Cheyne Editeur.
Il est directeur artistique du Printemps des poètes depuis avril 2001.
Il publie chez Cheyne éditeur depuis plus de vingt ans tous ses recueils de poésie. Son oeuvre poétique
lui a valu le prix Théophile Briant en 1978, le prix Maurice Scève en 1981, le Prix Antonin Artaud en
1984, le prix Guillaume Apollinaire en 1994 et le grand prix du Mont Saint-Michel pour l’ensemble de
son oeuvre en 1998. Il a reçu en 2006 le prix Max Jacob pour son recueil Lettre à la femme aimée au
sujet de la mort.
Nombreux articles dans « Le Monde », « Libération », « La Croix » …

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Pierre_Sim%C3%A9on

Stéphane BOZEC compositrice

Née à Paris en 1965, elle étudie le piano et la musique de chambre. Après un cursus littéraire, elle se
consacre à la composition et suit la classe d’écriture de Daniel Meier (élève de Maurice Ohana et
Henri Dutilleux) au Conservatoire National de Musique de Clermont-Ferrand où elle obtient son
D.E.M de composition en 1995. Elle suit parallèlement les cours du compositeur Gilles Raynal (élève
de Franco Donatoni). Stephane Bozec est également titulaire d’une licence en musicologie obtenue à
la faculté Jean Monnet de Saint-Etienne.
Les éditions Billaudot lui commandent une pièce pour alto et piano pour la collection Panorama Alto I
puis pour la collection XXème-XXIème siècles.
Elle obtient le prix de la SACEM en 1988.
Elle compose pour diverses formations instrumentales, en particulier des pièces de musique de
chambre, pour la création de musique de ballets contemporains, pour l’ensemble de percussions
Akroma, pour le 10 ème anniversaire du Quatuor des Volcans …
Radio France lui commande une oeuvre pour clarinette, piano, violoncelle (A.Damien, H. Nagano, P.
Strauch) en 2005.
Elle se consacre aussi à l’écriture d’oeuvres solistes : Alcyon pour cor solo, né de la rencontre avec
Jacques Delplanque (alors corniste à l’Ensemble InterContenporain); Cinèse I écrit pour la
claveciniste Elisabeth Chojnacka ; Golpé pour piano (festival « Musiques Démesurées » Clermont-
Ferrand).


Sidi Graoui chorégraphe-danseur

Danseur, Sidi Graoui, est diplômé de l’école nationale de musique et danse de la Rochelle. Il a ensuite
été formé au Centre Chorégraphique National de Montpellier dirigé par Mathilde Monnier, puis a été
interprète de plusieurs compagnies réputées comme le Centre Chorégraphique National d’Aix-en-
Provence dirigé par Angelin Preljocaj ou la compagnie Heddy Maalem, …
Chorégraphe, Sidi Graoui a créé en 2008 « des marches (à suivre…)» solo/duo avec une comédienne ;
« Ève de terre » et « Rev de terre » solos pour une danseuse (2007) ; « A(Bis ) » une relecture
chorégraphique de Hiroshima mon Amour (2006) ; « Sept minutes… » solo, dans le cadre de
l’exposition Jean Genet et le monde arabe (2003) ; « Quadratura » en co-écriture avec Sylvain Groud
(2003).
Il crée en 2005, la compagnie air food company. La compagnie s’attache à explorer les rapports entre
la danse contemporaine et d’autres expressions artistiques, théâtre, arts plastiques, musiques,…
Son travail de recherche porte sur la capacité du danseur à développer une énergie puissante, en créant
des « circuits imprimés », c’est-à-dire des suites de mouvements qui peuvent se répéter et s’amplifier
parce qu’« enracinés » dans le corps. Ce travail sollicite l’intelligence des jeux articulaires du danseur
et nécessite rigueur et précision extrêmes des gestes. La danse de Sidi Graoui est la restitution de ces
circuits enregistrés un à un.
Assemblés de façon sensible, ils constituent une écriture déliée et émouvante.

Lionel Balard plasticien

Peintre, sculpteur et graveur, Lionel Balard est né à Béziers en 1963. Il effectue ses études artistiques
d’une part à l’école des beaux-arts de Clermont-Ferrand et d’autre part à l’université de Saint-Etienne
et Paris. Il obtient en 1990 et 1993 le DNSEP et le DEA arts Plastiques, ainsi que son agrégation d’arts
visuels lui permettant d’intégrer le corps enseignant de l’Education Nationale.
Il se consacre parallèlement à son travail d’artiste plasticien et à ses diverses créations picturales et
gravées, en 2D et 3D. Il collabore à plusieurs reprise avec la revue Arpa qui publie ses gravures et
linogravures, réalise les illustrations de recueils de poésie et de contes de Jean Pierre Siméon (La
gentiane d’or) et de jean Pierre Farines (profil perdu). Il présente régulièrement dans toute la France
des expositions personnelles qui allient à la fois le travail du graveur, du sculpteur et du peintre. Il
obtient dans les années 1990 deux bourses nationales du FIACRE ainsi qu’une aide du FRAC
Auvergne pour une exposition de ses « objets en plus », sorte d’objets gigantesques en résine
polychrome …
Certaines de ses oeuvres ont fait l’objet d’acquisitions institutionnelles et privées, notamment par le
Fond départemental d’Art Contemporain du Puy de dôme, l’AMAC de chamalières, les services
Culturel de la ville de Cébazat, La bibliothèque inter universitaire de Clermont-Communauté…
Il collabore avec l’école de danse et le conservatoire supérieur d’Art dramatique pour la création
d’espace scéniques et de dispositifs plastiques pour des spectacles regroupant les catégories de la
danse, de la musique et du théâtre, notamment « les mariés de la tour Eiffel » de Jean Cocteau. De
même, ses rencontres artistiques avec des compositeurs le mèneront à des dialogues entre l’univers du
peintre et celui du musicien : « Fresque pour Giotto » de Daniel Meier ou « Les éphémères » de
Stéphane Bozec. Site : www.lionelbalard.fr

Catherine Reverseau créateur lumière

Née le 5 mai 1960 à Nancy (54)
D’abord costumière pour de nombreuses compagnies de théâtre, de danse et de musique.
Cofondatrice de LA CAPITAINERIE, salle de spectacle et de création en milieu rural.
Elle en est la directrice technique.
Elle crée les éclairages de nombreux spectacles musicaux, de théâtre et de danse.
Elle participe à des évènements tels que le festival d’Aurillac, festival d’improvisation de La Rochelle,
festival “on connaît la chanson »…
Amaryllis Billet Violoniste
Prix du C.N.M.S.D de Lyon (classe d’A.Roussin et L.Ketels), elle participe à des séminaires de
musiques improvisées (B.Chevillon, V.Courtois, J.Noetinger…), à des master-class avec des
membres de l’Ensemble Inter contemporain (H-S.Kang, J.Mac Manama…). Elle travaille avec
A.Angster, le quatuor Danel et H. Lachenmann.
Elle a joué à l’Ensemble Volutes (Direction E.Bardon), à l’O.P.S. et avec l’orchestre Sostenuto. Elle
participe au festival Musica. avec l’orchestre de l’atelier du XXe (Direction F.Pierre)

Guillaume BONGIRAUD Violoncelliste et percussionniste

1er prix au CNR de Boulogne-Billancourt dans la classe de Michel Strauss et DEM au CNR de
Clermont-Ferrand. Admissible au CNSM de Paris en Violoncelle et en percussion.
Violoncelle solo de l’Orchestre des Dômes en 2003/2004, il collabore avec l’orchestre d’Auvergne en
Percussions en 2003 et avec l’ensemble de musique contemporaine « l’ Itinéraire » en 2006. Il joue
avec l’Orchestre National de Lorraine en 2004/2005. Il fait une tournée en France et en Allemagne
avec l’OFJ direction Jean-Claude Casadesus en 2006.

Isabelle Krauss comédienne

Après avoir suivi des études au Conservatoire d’Art Dramatique de Clermont-Ferrand et au
Conservatoire National d’Art Dramatique de Bordeaux, comédienne, elle joue dans plusieurs
compagnies depuis 1991 (Théâtre de l’Egrégore, Paris Cartoucherie, Centre lyrique d’Auvergne…).
Elle dirige depuis 1995 Actuel Théâtre, compagnie professionnelle. Elle met en scène de nombreuses
pièces en particulier à Clermont-Ferrand et pour le Festival Off d’Avignon.

Irène Bourdat Soprano

Elle obtient un premier prix de chant et un Doctorat de musicologie en Sorbonne. Membre de la maîtrise de
Notre-Dame de Paris, elle se spécialise ensuite en chant baroque puis dans le répertoire contemporain. Elle
travaille avec des compositeurs tel que François-Bernard Mâche et Georges Aperghis. A travers son
collectif Glossophonie(s), elle promeut la musique vocale contemporaine en créant plusieurs spectacles
programmés dans des lieux très variés, dont des scènes nationales et opéra. Elle poursuit depuis plusieurs
années une recherche pluridisciplinaire autour de la voix, qu’elle enseigne dans différents contextes
pédagogiques.

Laure Morabito claveciniste

A l’issue d’une formation au Conservatoire National de Musique de Paris (clavecin, basse continue,
musique de chambre, écriture, analyse ), Laure Morabito consacre essentiellement son activité
musicale à la musique ancienne et plus récemment grâce au piano-forte, à la période classique et préromantique.
Elle donne des concerts en soliste ou en formation de chambre (festivals de Utrecht, Bruxelles,
Magdebourg, Dresde,…) et collabore aux productions de Radio-France (concert L. Berio sous la
direction du compositeur, « The Rake’s progress » de I.Stravinsky dirigé par J.Darlington, « Les
Tréteaux de Maître Pierre » de M. de Falla sous la direction de Ch.. Dutoit,…).
Elle crée et donne des concerts-spectacles tels que « La Dynastie des Philidor », « Les Trois Muses
de Lully », « Les Voyages de Charles Burney ».
D’autre part, elle participe activement à l’essor du répertoire contemporain en créant et enregistrant
des oeuvres de R. Gagneux, K. Huber, A. Louvier, M. Ohana,… et en suscitant l’écriture d’oeuvres pour
clavecin et instruments anciens (Ph. Hersant, A. Pileggi, P. Farago, R. Gagneux, Ton That Tiêt, Brice
Pauset,… )A cet égard, elle fonde l’ensemble « A Piacere » dont la vocation est de confronter dans un
même programme les répertoires baroque et contemporain.
Elle a participé à de nombreux enregistrements discographiques notamment en tant que soliste pour les
firmes Erato, EMI, Guylis et Timpani.

Claire Saillard altiste

Après ses études au CNSMD de Lyon et ayant obtenu un certificat spécialisé en musique du XXème,
elle saisit ensuite l’opportunité de travailler avec l’atelier de musique interactive des professeurs de
l’école nationale de musique de Montbéliard parallèlement à son poste de professeur d’alto dans cette
école. Après un voyage en Argentine et au Chili où sont véhiculées les découvertes et expériences
vécues avec les compositeurs Jacopo Baboni et Hans Tutschku, elle intègre le poste de professeur
d’alto au conservatoire à rayonnement régional de Clermont-Ferrand pour s’investir pleinement et
s’établir dans la région Auvergne. Ainsi, elle fait partie du Quatuor des Volcans, ensemble de musique
de chambre qui se produit sur la Région et qui présente des programmes diversifiés au sein d’une
saison musicale au musée Bargoin, notamment. Elle fait aussi partie de Conjunto de Negracha
ensemble de musique de tangos autour du bandéoniste William Sabatier. Les occasions de jouer en
orchestre sont aussi nombreuses au sein des diverses formations de la Région.

Dominique Martin Technicien son

Il fait de la composition musicale parallèlement à des activités de régisseur plateau et régisseur son.
Profondément attaché à l’idée de transversalité entre les arts, il réalise de nombreuses musiques et
bandes sons en collaboration avec les arts plastiques, la poésie, le théâtre et la danse contemporaine.
En 2004, il participe à un Workshop à Hanovre en compagnie de plasticiens allemands, français et
turcs, réalise deux installations sonores avec le musicien/plasticien Yann Gourdon et travaille pour la
vidéo avec le plasticien Marc Geneix dans le cadre du Festival Vidéoformes.
En 2005-2006, il travaille avec la compagnie Jabignol Théâtre sur la pièce jeune publique Double
Dimanche, en collaboration avec la musicienne Claire Moulin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>